Afghanistan: Radio Free Afghanistan journalist attacked and expelled from Herat



27 March 2003
International Secretariat
Asia-Pacific Desk

Reporters Without Borders (Reporters sans frontières) said today it was 
very concerned about a wave of repression aimed at the independent media in 
the Herat region of Afghanistan and called on provincial governor Ismael 
Khan to stop abuses of authority and violence against journalists there.

The Radio Free Afghanistan correspondent in Herat, Ahmed Shah Behzad, was 
expelled from the western Afghan city by Governor Khan on 24 March, a few 
days after local security forces had physically attacked him.  Most of the 
city¹s journalists have gone on strike to protest against repeated attacks 
on press freedom in the province.

"It is a pity that Herat now has curbs on free expression similar to those 
during the rule of the Taliban," the organisation said in a letter to Khan, 
urging him to allow Behzad to return to the city as soon as possible. Radio 
Free Afghanistan is a branch of the US-government funded Radio Free Europe.
Behzad was told by local security chief Nasim Alawi on 24 March to leave 
the province the next day and was banned from living there. About a dozen 
correspondents for international radio stations, including Massod Hasanzada 
(Voice of America) and Mohammad Qazizada (BBC), then stopped work in 
protest and went to Kabul to tell the authorities about the harassment they 
were being subjected to.
Several local publications, including the weekly Takasus and the monthly 
Shugufa, also joined the protest movement, which called on President Hamid 
Karzai to intervene to protect freedom of the media in Herat.

The Herat-born Behzad was physically attacked on 19 March while covering 
the opening of the Herat office of the independent Afghan Human Rights 
Commission. Governor Khan did not like the questions Bezhad was putting to 
officials at the event, especially interior minister Ali Ahmad Jalali, and 
insulted the journalist and ordered him out of the building.

Outside, he was hit in the face by security chief Alawi and then beaten up 
by Khan¹s henchmen. He was taken to a police station for interrogation and 
finally released six hours later after Jalali (a former head of Voice of 
America¹s Pashto-language service) intervened.

Two days later, Khan criticised media coverage of human rights in Herat and 
said the province¹s journalists were like those who had backed the Soviet 
occupiers.  He warned them that "they will meet the same end."

Pressure on the media in Herat has increased in recent months. The 
authorities shut down the privately-owned Mutbai Aslami printing works in 
February, preventing the appearance of several independent 
publications.  On 1 March, a religious decree banned the broadcast in 
public places of satellite TV programmes and foreign films on grounds they 
might encourage immorality and advocate things that were taboo.  The sale 
and advertising of foreign films and posters about them was also banned.

Reporters Without Borders said last November in a report "Press freedom a 
year after the fall of the Taliban" that the situation was "still fraught 
in certain provinces such as Herat, where governors and warlords control 
almost all the news media and sometimes use force to muzzle journalists who 
criticise their power. The central government seems for the most part 
unable to stop these abuses, which have rarely been denounced by the United 
Nations."

----

AFGHANISTAN: Un journaliste de Radio Free Afghanistan expulsé d'Herat après 
avoir été agressé

Le journaliste Ahmed Shah Behzad, correspondant de la station Radio Free 
Afghanistan, a été expulsé, le 24 mars 2003, de la province d'Herat 
(nord-ouest du pays) par le gouverneur et chef de guerre Ismael Khan, 
quelques jours après avoir été agressé par les forces de sécurité de la 
ville. La majorité des journalistes de la ville se sont mis en grève pour 
protester contre les attaques répétées envers la liberté de la presse dans 
la province.

Reporters sans frontières est très préoccupée par la vague de répression 
qui vise à museler la presse indépendante dans la région d'Herat. 
L¹organisation demande au gouverneur de la province d'Herat, Ismael Khan, 
de faire cesser les abus de pouvoir et les violences à l¹égard des 
journalistes. Reporters sans frontières souhaite que le correspondant de 
Radio Free Afghanistan puisse regagner la ville dans les meilleurs délais. 
"Il est regrettable de voir Herat soumise à des restrictions de la liberté 
d'expression, similaires à celles en vigueur à l'époque du régime taliban", 
a déploré l'organisation dans une lettre adressée à Ismael Khan.

Le 24 mars, Ahmed Shah Behzad, correspondant de Radio Free Afghanistan 
(branche de la station internationale Radio Free Europe, financée par le 
gouvernement nord-américain), a reçu l¹ordre de quitter la province d'Herat 
dans les vingt-quatre heures. Il est interdit de séjour dans la province. 
Suite à cette annonce faite par Nasim Alawi, le chef local de la sécurité 
publique, une dizaine de correspondants de radios internationales se sont 
mis en grève, en signe de protestation. Ces journalistes d'Herat, parmi 
lesquels Massod Hasanzada de Voice of America et Mohammad Qazizada de la 
BBC, ont également décidé de se rendre à Kaboul pour informer les autorités 
du gouvernement central du harcèlement dont ils sont l'objet. Plusieurs 
publications locales, dont l'hebdomadaire Takasus et le mensuel Shugufa, se 
sont également jointes au mouvement. Ils ont demandé par lettre au 
président Hamid Karzai d¹intervenir en faveur de l¹établissement de la 
liberté de la presse dans leur ville.

Avant d'être expulsé, Ahmed Shah Behzad, natif d'Herat, avait été agressé, 
le 19 mars, alors qu¹il couvrait la cérémonie d¹inauguration du bureau de 
la Commission afghane indépendante des droits de l¹homme à Herat. Ismail 
Khan, qui n¹appréciait pas les questions posées par le journaliste aux 
officiels présents, notamment le ministre afghan de l'Intérieur Ali Ahmad 
Jalali, a agressé verbalement le journaliste et ordonné qu¹il soit expulsé 
des locaux. Une fois dehors, Ahmed Shah Behzad a été frappé au visage par 
le chef de la sécurité, M. Alawi, puis battu par des hommes de main 
d'Ismael Khan. Il a ensuite été emmené à un poste de police pour un 
interrogatoire avant d¹être relâché six heures plus tard suite à 
l'intervention du ministre Ali Ahmad Jalali (ancien directeur du service 
pachtou de Voice of America).

Deux jours plus tard, Ismail Khan condamnait la couverture journalistique 
de la situation des droits de l¹homme à Herat, comparant les journalistes 
de la province à ceux qui soutenaient autrefois les Soviétiques et les 
prévenant qu'ils "pourraient finir de la même façon".

Au cours de ces derniers mois, les pressions à l¹égard des médias se sont 
multipliées à Herat. En février, les autorités ont fermé l¹imprimerie 
privée Mutbai Aslami, rendant ainsi impossible la parution de plusieurs 
publications indépendantes. Le 1er mars, les autorités ont interdit, par 
décret religieux, la diffusion dans les lieux publics des chaînes de 
télévision par satellite et des films étrangers, susceptibles d¹"entraîner 
la corruption et de faire l¹apologie des interdits". La vente et la 
publicité de films étrangers et de posters s¹y rapportant ont également été 
interdites.
Dans un rapport intitulé "Un an après la chute des taliban, où en est la 
liberté de la presse ?", publié en novembre 2002, Reporters sans frontières 
écrivait : "La situation de la liberté de la presse dans certaines 
provinces, notamment celle d'Herat, est inquiétante. Les gouverneurs et les 
chefs de guerre contrôlent la quasi-totalité des médias et tentent de 
museler, parfois par la force, les journalistes qui critiquent leur 
pouvoir. Cette situation échappe assez largement au gouvernement central de 
Kaboul et aux Nations unies qui n'ont que très rarement dénoncé ces abus."
-- 
Vincent Brossel
Asia - Pacific Desk
Reporters Sans Frontières
5 rue Geoffroy Marie
75009 Paris
33 1 44 83 84 70
33 1 45 23 11 51 (fax)
asia@rsf.org
www.rsf.org




[Reply to this message] [Start a new topic] [Date Index] [Thread Index] [Author Index] [Subject Index] [List Home Page] [HREA Home Page]